Comment trouver un emploi sans diplôme de nos jours ?

Vous avez arrêté l'école après la 3ème ou quitté vos études avant l'obtention du diplôme ? Vous pouvez tout de même trouver un emploi, même sans diplôme, et pas juste un “petit job” ! de nombreuses entreprises proposent des postes en CDD au départ puis en CDI et certaines offrent des perspectives d’évolution , notamment avec de la formation interne. A vous de montrer votre motivation!

Chercher et trouver un emploi est aujourd’hui plus qu’un défi, cela devient peu à peu une véritable problématique qui dépasse de loin les effort mis en place par de nombreux gouvernements de pays à travers le monde. Trouver un emploi en France est peu à peu devenu un réel conflit entre concurrence et favoritisme.

 

Entrer sur le marché de l'emploi quand on est jeune diplômé est un parcours semé d'embûches, et c'est encore plus vrai pour trouver un emploi sans diplôme. Pour assurer son entrée dans le monde du travail, il faut alors passer par la phase "stage". Pour trouver efficacement un stage et ensuite un emploi, y compris sans diplôme, voici les conseils d'explorajob.

 

Les conseils à suivre pour trouver un emploi sans diplôme :

Faire preuve de motivation

"Dans le secteur de la grande distribution (la GMS), le diplôme obtenu est moins important que les qualités et la motivation, l'envie que l'on montre", témoigne Bertrand Garoui, responsable RH d'une PME dans les deux-sèvres.

 

Les entreprises qui recrutent du personnel non diplômé testent avant tout chose votre motivation. Par exemple, Pierre Bury, Responsable emploi et condition de travail dans grand groupe hôtelier explique que ce que veulent d'abord les employeurs, c'est “sentir que le candidat possède véritablement la motivation de faire carrière dans les métiers de la restauration et de l’hôtellerie”.

 

Si vous n'avez aucun diplôme, trouver un emploi est possible mais il est donc nécessaire d’avoir déjà une bonne connaissance de la fonction à exercer, du secteur d'activité dans lequel vous allez postuler et du métier que vous voulez faire. Vous allez en réalité troquer de l'expérience professionnelle ou disons de la connaissance professionnelle, de la motivation, contre une absence de diplôme, afin de passer devant les candidats diplômés !

 

Le but de cette connaissance du terrain : expliquer pourquoi vous avez envie d'exercer ce métier.

 

Découvrir les métiers grâce aux missions locales

Vous êtes âgé de 16 à 25 ans ? Et vous vous demandez bien comment faire pour découvrir un métier qui pourrait vous plaire ? Faites-vous aider par lesmissions locales qui sont là pour vous accompagner petit à petit dans votre recherche d'emploi sans diplôme et vous permettre de construire votre projet pour trouver un vrai job.

 

Pour vous aider à trouver votre vocation, vous intégrerez un pôle de projet professionnel. Selon votre niveau, votre âge, vos aspiration, il vous sera proposé des stages en entreprise, une remise à niveau ou une découverte de plusieurs métiers.

 

Jeanne Griffa, responsable recrutement et mobilité pour un équipementier indique que “Connaître le maximum de détails sur un métier permet aussi d'en découvrir les complexités. Par exemple, le travail d'ouvrier est physique, que ce soit en usine ou sur les chantiers. Vous travaillez par tous les temps, qu'il vente ou qu'il neige et certains déplacements peuvent une ou deux semaines..."

 

Une astuce pour trouver un emploi sans diplôme :

Cherchez avant tout dans les secteurs qui recrutent :La propreté, le transport, la restauration, l’environnement et la grande distribution cherchent très fréquemment des salariés sans diplôme ou peu diplômés.

 

Si vous avez besoin de trouver rapidement du travail, les postes qui ne demandent aucune formation, mais de la main d'oeuvre sont fait pour vous (pour une première expérience professionnelle en tout cas) : agent de maintenance ou de tri, agent d’accueil, serveur, femme de chambre,  manutentionnaire, chauffeur routier(attention au permis tout de même), agent de service, garde d’enfants (nounou, pas assistante maternelle puisqu'il faut avoir passé une formation d'une soixantaine d'heures)…

 

Explorajob peut vous aider à transmettre votre CV à de nombreux recruteurs, en candidature spontanée, y compris si vous n'avez pas de diplôme. Trouver un emploi sans le BAC est possible avec notre moteur de recherche.

 

trouver un emploi sans diplôme

Les dispositif d'accompagnement de non-diplômés existants :

  • Le CAE dans le secteur public est un contrat de travail assorti d’une rémunération et d’une aide à l’insertion adaptée : actions d'accompagnement et de formation vers l’emploi.
  • Le CIE est un contrat unique d’insertion (CUI). Il doit permettre à des personnes rencontrant de fortes complications d’accès à l’emploi de r(e)trouver un job durable et très rapidement.
  • Le Civis (contrat d'insertion dans la vie sociale) est proposé par les PAIO (permanences d'accueil, d'information et d'orientation) et les missions locales. Il s'agit d'un accompagnement individualisé permet une insertion professionnelle rapide.
  • Avec le fameux "contrat de génération",  vous travaillez en CDI et êtes lié à un salarié de l'entreprise plus âgé qui vous transmet son savoir-faire. On parle ici de tutorat sur le tas... Il faut également avoir moins de 26 ans.
  • Le Pacte (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique) vous permet de devenir fonctionnaire sans être obligé de passer un concours compliqué à avoir.
  • Les ateliers et chantiers d’insertion sont des contrats aidés qui permettent une réinsertion par le travail. (plus orienté sortie de prison, mais c'est pertinent également pour trouver un emploi sans diplôme)
  • Les Écoles de la 2e chance vous permettent, si vous avez moins de 26 ans et que vous êtes sorti du système scolaire sans diplôme ni aucune qualification, d'effectuer une formation personnalisée de 9 mois à 1 an, en alternant formation et stages en entreprises.
  • Emploi d'avenirLes emplois d'avenir concernent une population spécifique : si vous avez entre 16 et 25 ans, aucun diplôme (ou un CAP ou un BEP et sans emploi depuis au moins 6 mois), vous pouvez signer un emploi d'avenir. Le contrat emploi d'avenir est un CDI ou un CDD à temps plein (35 h par semaine), de 1 à 3 ans. Vous serez formé pour apprendre un métier, pendant toute la durée de votre contrat. Si vous êtes intéressé, prenez contact avec la mission locale ou l’agence Pôle emploi la plus proche de chez vous.
trouver un emploi sans diplôme

Apprendre un métier en alternance

Les entreprises demandent un diplôme minimum pour certains métiers très techniques (soudeur, canalisateur ou chaudronnier par exemple), en plus de motivation,  “Pour devenir opérateur dans l'industrie, il faut au moins posséder un CAP",explique Jean Peurta, Responsable formation dans l'industrie automobile.

 

Emmanuelle Durand, Responsable école dans le tertière en Ile-de-France explique que pour un poste dans l'environnement : “Avec des techniques de plus en plus sophistiquées, les règles de sécurité sont de plus en plus strictes et l’utilisation d’outils informatiques devenant impératif, nous demandons a minima le niveau CAP”.

 

Dans ce cas, l’entreprise vous proposera un contrat en alternance (contrat de professionnalisation ou contrat d'apprentissage) pour que vous former à ses métiers spécifiques et techniques. Et, comme ces postes sont très recherchés, vous êtes presque sûr de trouver un emploi à la fin de votre formation, souvent d'ailleurs dans l'entreprise qui vous a embauché en contrat d'apprentissage : "79 % des jeunes alternants restent ensuite dans les entreprises qui les ont formés" affirme Emmanuelle Durand. "Parmi eux, 90 % sont embauchés en CDI après un ou deux ans d'apprentissage" continue-t-il.

 

Un article de l'un de nos confrères expose également quelques astuces pour trouver un emploi sans diplôme. Il s'agit de Talenteo. Pour lui, tous les talents sont accessibles et les pistes pour trouver un emploi sont nombreuses.

Les métiers qui embauchent sans diplôme :

Le BTP

Les difficultés de recrutement sont constantes dans le BTP, concernant la majorité des professions : maçon, peintre, plombier, couvreur, etc. Trouver un emploi sans diplôme dans le BTP est tout à fait faisable.

 

Les 2/3 des ouvriers peu qualifiés dans le bâtiment exercent dans le gros œuvre (la maçonnerie) et le tiers restant dans les travaux publics. Les besoins en personnel non qualifié ont décru à cause de la mécanisation croissante du secteur du BTP. Les équipements de manutention mécanisée dans le bâtiment et dans les travaux publics ont ainsi largement supplantés les "manœuvres" d'antant.

 

Le secteur du BTP travaille désormais beaucoup avec des alternants pour répondre à ses importants besoins en personnel. Vous avez donc intérêt à trouver un CAP ou un BEP pour effectuer votre apprentissage dans le domaine du BTP.

 

Au niveau V (CAP, CQP, titres professionnels), les candidats recherchés sont les ouvriers qualifiés du gros œuvre, des installations sanitaires, du génie climatique, de la finition, de la couverture,  et de l'électricité.

 

De bonnes opportunités de travail sont ainsi à saisir dans le secteur du bâtiment. D'ailleurs si vous êtes une femme, ce secteur d'activité commence tout juste à se féminiser : les femmes ne représentant qu'à peine 11 % des effectifs.

 

50% des salariés peu qualifiés sont embauchés dans des PME ou des TPE. Le travail s'effectue en extérieur, sur des chantiers. Il demande donc une bonne condition physique et une résistance importante.

 

N'hésitez pas à prendre contact avec la Fédération française du bâtiment qui se décline au niveau régional.

 

Vous pourrez également postuler en candidature spontanée sur notre site et envoyer votre CV à des dizaines de recruteurs dans le BTP en quelques secondes. Comme ils recrutent beaucoup, il ne faut pas attendre que les annonces paraissent, il faut se faire connaitre des recruteurs avant et être pro-actif. La candidature spontanée sert à ça et chez nous, nous sommes expert en candidature spontanée bien ciblée.

 

Le transport et la logistique

Voici une liste de métier pouvant s'exercer sans diplôme : déménageur, manutentionnaire, préparateur de commande, magasinier, livreur, ouvrier du tri, de l'emballage, de l'expédition...

 

Dans le domaine de la logistique, le nombre d'ouvriers manutentionnaires, d'étiqueteur, d'empaqueteurs ou de préparateurs de commandes a augmenté d'un tiers en moins de 20 ans et cette croissance se poursuit avec l'essor du e-commerce. (Amazon a recruté plus de 2500 personnes pour la saison de Noël 2014 en France...)

 

En 2013, d'après le Pôle-emploi, les professionnels du secteurs ont recruté plus de 26 000 ouvriers non qualifiés dans le secteur de l'emballage et pour être manutentionnaires. Plus de 15 000 ouvriers qualifiés dans le domaine du magasinage et de la manutention (caristes, préparateurs de commande, magasiniers, etc.). ont également été embauchés.

 

Depuis une dizaine d'années, les caristes ont l'obligation d'obtenir le certificat d'aptitude à la conduite d'engins en sécurité (CACES) pour pouvoir exercer leur métier. Ce certificat est donc devenu indispensable et il les initie aux règles relatives aux pratiques de conduite, aux conditions générales de sécurité dans l'entrepôt et à la connaissance technique des chariots élévateurs.

 

Le CACES s'obtient au cours d'un stage d'une semaine. Sa préparation est assurée par des organismes spécialisés comme l'AFPA par exemple. Les demandeurs d'emploi peuvent bénéficier de cette formation.

 

Les conducteurs routiers sont également des professionnels très recherchés (10 000 recrutements ont été effectué en 2013, dont 52 % dans des conditions difficiles).

Ces métiers nécessitent d'avoir une excellente résistance physique et de l'attention. Pour postuler, notre moteur d'envoi de candidatures spontanées vous aide à envoyer votre CV à des dizaines de recruteurs en quelques clics.

 

Les services à la personne

Depuis un peu plus de 20 ans, le secteur des services à la personne est en phase de développement important. En 2013, il employait 1,8 million de salariés (dont 1.1 millions par des particuliers employeurs), parmi lesquels plus de 50% de femmes.

 

L'évolution des modes de vie (libération des contraintes matérielles...), l'allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population explique ce développement. D'autre part, la mise en place de chèques emploi service universel, contribuent au développement de ces activités qui se professionnalisent et sortent de la sphère du "travail au noir".

 

L'explosion des métiers de services s'est accompagnée d'un développement important de postes de bas niveau de qualification : trouver un emploi sans diplôme dans ces métiers du service à la personne est tout à fait réalisable.

 

Les données des organismes de ce secteur indiquent que les activités représentant les plus d'heures salariées sont les métiers suivants : le ménage, le repassage, la garde d'enfant (nounou), l'assistance aux personnes âgées, le soutien scolaire, l'assistance aux personnes handicapées et le petit jardinage. Parmi les nouveautés l'assistance au bricolage fait son apparition en 2013.

 

L'employabilité des femmes étant aussi importante depuis quelques années que celle des hommes, le nombre d'assistantes maternelles (ass mat dans le jargon) s'est multiplié par 3 en 20 ans !

 

Toute ces activités sont accessibles, y compris si vous êtes peu qualifié. Ces métiers nécessitent clairement un excellent sens du service. Concernant les publics plus spécifiques (enfants, personnes âgées ou handicapées), d'autres traits de personnalités sont importants : qualités humaines, patience, dynamisme et disponibilité sont requises.

 

Pour postuler pour ce type de métier, n'hésitez pas à utiliser notre moteur de recherche. Vous pourrez envoyer votre candidature spontanée à un grand nombre d'employeur, en candidature spontanée, en quelques clics.

 

La sécurité

Le secteur de la sécurité est sous tension avec de forts besoins en personnel. Il s'agit entre autres des métiers suivants, très accessibles sans diplôme :  agents de gardiennage, agent de sécurité et de surveillance. Ce secteur compte actuellement 155 000 salariés, et les perceptives indiquent plus de 25000 créations nettes d'emploi d'ici à 2 018 !

 

De nombreuses embauches sont  prévues pour soutenir la croissance des entreprises du secteur de la sécurité privée et faire face à l'émergence de nouveaux besoins car dans un futur proche, l'administration publique devrait déléguer de plus en plus de missions importantes de sécurité, de prévention et de surveillance, au secteur privé.

 

Les conditions de travail étant clairement difficiles (station debout, horaires décalés, niveau de sécurité, etc.) et la majorité des postes de nuit étant souvent isolés, le secteur souffre d'une mauvaise image. Les entreprises du secteur de la sécurité ont donc du mal à fidéliser leur personnel. (C'est une bonne nouvelle pour vous, si vous cherchez un emploi sans diplôme)

 

En effet, les métiers de la sécurité privée sont des métiers d'avenir, dans lesquels il est possible de trouver un emploi en CDI. Ils sont accessibles aux jeunes non diplômés, à condition d'être vigoureux, rigoureux, d'avoir un casier judiciaire vierge et évidemment d'être en bonne condition physique et sportive. Les qualités recherchées pour un agent de sécurité sont l'honnêteté sans faille et une totale intégrité. Il doit également être très vigilant et avoir une excellente maîtrise de soi : savoir garder son sang-froid en cas de vol, d'attaque ou d'incendie.

 

Point important pour trouver un poste sans diplôme : le niveau actuel moyen de qualification du secteur est faible (les 2/3 des salariés n'ont pas le baccalauréat)Depuis le 1er janvier 2008 les salariés doivent obligatoirement justifier d'une aptitude professionnelle préalable à l'emploi d'agent de prévention et sécurité (APS) avant de pouvoir exercer ce métier.

 

Pour répondre à ce nouveau besoin de formation, notamment pour tous les nouveaux entrants, la branche professionnelle a créé un certificat de qualification professionnelle (CQP) d'APS. Il s'agit d'une formation de 70 h minimum réalisée par un organisme agréé de la branche professionnelle. Le CAP agent de prévention et de sécurité existe également, la mention complémentaire (MC) sûreté des espaces ouverts au public et le titre professionnel agent de sûreté et de sécurité privée aussi.

 

Devenir manager sans diplôme ? C'est possible oui, car en raison d'importants besoins en encadrement intermédiaire (chef de poste, responsable de site ou chef d'équipe de sécurité), le secteur laisse entrevoiraux débutants motivés , y compris sans diplôme ou sans le BAC, des perspectives d'évolution et de progression de carrière rapide car la sécurité, c'est d'abord de la présence humaine à gérer 24h/24.

 

Pour envoyer votre CV en candidature spontanée à des dizaines d'employeurs, notre moteur de recherche d'adresses mail de recruteurs et de managers vous aidera à postuler rapidement et de façon ciblée.

 

La propreté et l'hygiène

Le secteur de la propreté et de l'hygiène est dynamique et créateur d'emploi. Il compte en 2012 61,1% de salariés sans diplôme. Les effectifs des employés de nettoyage de bureaux ou de locaux industriels ont considérablement augmenté en quelques années.

 

Le secteur de la propreté et de l'hygiène emploie majoritairement des agents de service qui représentent 85 % des effectifs salariés.

Dans le nettoyage standard, il est possible d'être embaucher sans aucune qualification, mais en justifiant de qualités de ponctualité, d'autonomie, de présentation (coiffure et tenue impeccable) et d'organisation (savoir dans quel ordre réaliser chaque missions...)

 

Pour les tâches les plus spécifiques, une formation préalable (CAP, bac pro) dans le secteur de la propreté devient de plus en plus nécessaire. Les entreprises du secteur qui ont un fort besoin de main d'œuvre choisissent aussi souvent de recruter sans diplôme et de former leur personnel. (Ne vous attendez pas à une formation de 6 mois... Il faudra être prêt pour le terrain rapidement. D'ailleurs, vous apprendrez certainement sous forme de tutorat directement en cours de mission)

 

Face aux difficultés de recrutement actuelles et à venir (46 % des salariés du secteur ont actuellement plus de 45 ans), ce secteur d'activité met en place une politique de formation structurée, notamment en direction des jeunes, ce qui leur permet de trouver un travail sans diplôme.

 

La FEP (Fédération des entreprises de propreté), indique que le secteur de la propreté a accueilli dans ses 7 CFA plus de 1440 apprentis en 2013 (38 % préparant un CAP). Plus de 1000 jeunes ont ainsi été recruté par cette branche en contrat de professionnalisation.

 

Il est possible de préparer un CAP maintenance et hygiène des locaux (niveau V de CAP). L'INHNI, organisme de formation de la branche propreté, développe aussi des CQP (certificat de qualification professionnelle).

 

Sur notre site vous pourrez trouver un emploi sans diplôme facilement dans cette branche avec notre moteur de recherche et d'envoi de CV en candidatures spontanées ciblées et massives.

 

trouver-un-emploi-sans-diplome

Le commerce

En 2014, d'après le Pôle-Emploi, les entreprises françaises du secteur de la GMS prévoient de recruter plus de 28 000 employés de libre-service, 20 000 caissiers et plus de 30 000 vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture.

 

2 millions de travailleurs ! C'est le nombre d'employé dans les petits commerces de proximité. En 10 ans, cette branche professionnelle a créée plus de 235 000 emplois. La grande distribution est un secteur d'activité qui fait appel à un grand nombre de métiers non qualifiés. et ce développement économique est clairement du à la GMS pour lesquelles le nombreux recrutement concernent des fonctions commerciales ou pseudo-commerciales.

 

De très nombreux emplois sont pourvus chaque année sans diplôme et sans qualification...

 

Une très grande majorité de femmes (plus de 90 %) et 25 % de jeunes sont des employés de libre-service et des caissiers. Une formation interne est fréquemment dispensée aux nouveaux salariés pour leur apprendre les méthodes du magasin et de la marque : On ne vend pas des Iphone comme on vend des habits chez Pimikie !

 

Ces métiers nécessitent d'être aimable et souriant en toute circonstance car vous êtes en contact permanent de la clientèle,  Votre rapidité, votre concentration feront la différence avec d'autres salariés. Savoir compter est aussi l'une des compétences indispensables à tout caissier...

 

Ce travail nécessite une bonne résistance physique et nerveuse face à certains clients. En effet, il faut  travailler dans le bruit et répéter les mêmes gestes et manipuler certains articles lourds qui peuvent sur le long terme engendrer quelques maux de dos, voire des tendinites aux bras... (Bon, c'est rare, mais ça peut arriver au début quand votre corps ne s'est pas encore fait à ce métier : mise en en rayon, façing, vente, conseil clientèle... le travail en BtoC n'est pas de tout repos !)

 

Dans la vente aux particulier (et aux entreprises aussi), il est nécessaire de posséder un bon relationnel, le sens de l'accueil et de ne pas avoir peur de la négociation. La connaissance de vos produits est à la base de la relation de confiance que vous devrez instaurer pour chaque vente.

 

Vous trouverez sur notre site, ExploraJob, de nombreuses adresses mails de directeurs commerciaux et responsables de magasins pour envoyer votre CV en candidature spontanée (et ainsi éviter de tomber dans les centaines de CV en réponses à annonce) pour postuler et trouver votre emploi sans diplôme, ou avec très peu de qualification.

 

L'hôtelerie et la restauration

Il est possible de décrocher un emploi sans diplôme dans le secteur de l'hôtellerie et encore plus simple, dans celui de la restauration. Exemple : dans les cafés-restaurants, le niveau de qualification est souvent bas, alors que dans l'hôtellerie, le niveau de qualification a tendance à s'élever petit à petit avec le temps et aussi en fonction du prestige de l'établissement.

 

Le développement de la restauration, notamment dans les fast-food ou dans tout type de restauration rapide, a fortement bénéficié aux emplois de serveurs, aides cuisiniers ou plongeurs, dont les effectifs ont augmenté de plus d'un quart en quelques années. Le nombre de repas pris en dehors du domicile a été multiplié ces dernières années par l'allongement des distances domicile / travail et par l'essor de l'activité féminine.

 

Selon l'enquête Besoins en Main d'Oeuvre (BMO) du Pôle-Emploi, le secteur de l'hôtellerie-restauration prévoit de réaliser plus de 26 000 recrutements (rien qu'en Ile-de-France) en 2014, dont 13,5 % de jobs saisonniers.  La région Ile-de-France abrite un grand nombre d'infrastructures d'hébergement et de restauration car elle est la 1ère destination du tourisme de loisirs et d'affaires en France.

 

Les recrutements se focalisent sur quelques métiers, notammetn dans la restauration : aides apprentis et employés de cuisine (11 000 projets de recrutement en 2014), serveurs de cafés, de restaurants et commis (6900 projets de recrutement en 2014), cuisiniers (3700 projets de recrutement en 2014), employés de l'hôtellerie (2300 projets de recrutement en 2014).

 

Pour professionnaliser chacun de ses métiers et sécuriser les recrutements, la commission paritaire nationale de l'emploi de l'industrie hôtelière (CPNE/IH) a créé de nombreux certificats de qualification professionnelle (CQP). Il en existe 32, dont 19 sont enregistrés au RNCP (par exemple les CQP Employé(e) d'étage, Gouvernant(e) d'hôtel, Agent de restauration, Serveur en restauration, ou Pizzaiolo).

 

Trouver un emploi sans diplôme est assez simple dans ces métiers : les jeunes non diplômés peuvent notamment envisager les métiers suivant : cuisinier, de garçon de café, employé de restaurant, commis de cuisine, employé polyvalent de restauration rapide (serveur chez MacDo), barman, réceptionniste, bagagiste, ou encore femme de chambre ou employé de restauration collective. Des perspectives d'évolution, y compris si vous êtes non diplômé existent ensuite vers les métiers de gouvernante, de chef d'étage, de chef de rang, maître d'hôtel ou de manager dans la restauration rapide. Le turn-over étant très élevé, les Fast-food recrutent très régulièrement...

 

Les prestations dans les métiers de l'hôtellerie-restauration exigence une excellente présentation, dynamisme et disponibilité. Il n'est pas rare de travailler en soirée et le week-end...  C'est même lors de ces périodes où vous aurez le plus de travail en réalité ! Tout comme pour les métiers de la sécurité, une bonne condition physique sera nécessaire : (vous passerez de longues heures debout). L'esprit d'équipe est essentiel aussi car vous travaillerez rarement seul dans ce secteur. L'anglais est souhaitable si votre établissement se situe en zone touristique ou si vous vous trouvez dans un hôtel grand luxe !

Pour envoyer votre CV aux bonnes personnes, facilement et rapidement, notre site vous aide à trouver les bonnes adresses de recruteurs et envoyer voter CV en candidature spontanée.

Trouver un emploi comme intérimaire

Certaines entreprises préfèrent embaucher des intérimaires (cela permet de tester les candidats au poste en CDI pendant bien plus longtemps que la simple période d'essai d'un moi...). Par exemple, dans le transport et la logistique, c'est un bon moyen pour débuter.

 

Il existe également des entreprises de travail temporaire d'insertion (Etti). Elles vous aide, avec l'interim, trouver un vrai emploi sans qualification. Elles peuvent vous accompagner aussi bien professionnellement que dans la gestion des vos problèmes personnels.

 

Pour pouvoir travailler dans une Etti (en intérim d'insertion), vous devez remplir au moins une de ces conditions :

 
  • être demandeur d’emploi de longue durée,
  • être pris en charge au titre de l’aide sociale
  • avoir moins de 26 ans et être en grande difficulté
  • être bénéficiaire du RSA

Sans diplôme, il faut evoluer en interne grâce à la formation

Après avoir trouver un emploi sans diplôme, vous devez penser à obtenir un diplôme, ou une certification : débuter dans une entreprise comme simple employé non-diplômé ne signifie pas rester toute sa vie durant sans diplôme ! Bien Au contraire : la plupart des grandes entreprises proposent de nombreuses opportunités d'évolution. "Il est fréquent au bout de quelques années qu'une personne entrée sans diplôme dans une entreprise comme agent de propreté par exemple, devienne chef d'équipe. indique Bernard Biron, chef de projets e-recrutement. Dans ce cas, un jeune vraiment motivé, après quelques années, pourra obtenir un CQP". (comprendre un Chef d'équipe propreté) 

 

dans une grande chaîne hôtelière, 75% des managers sont issus du terrain. Chez le leader du secteur de la restauration livrée, le droit individuel à la formation (Dif) est proposé chaque année à tous les salariés.

 

trouver un emploi non diplômé

 

Bref, même sans diplôme, tout est une question de motivation et de formation professionnelle !

Comment trouver un emploi sans diplôme ?

L'emploi : un problème social

Un emploi est une activité professionnelle, un travail qui reçoit en contrepartie, une rémunération. C’est aussi l’activité d’un homme ou d’un groupe d’hommes accomplie en vue d’un résultat utile à la société ou à l'entreprise au sein de laquelle le travail est réalisé.

 

D'un point de vue philosophique et anthropologique, le travail se définit comme une contrepartie nécessaire de la conscience de transformation, par ailleurs le travail peut s’assimiler à un refuge contre les maladies psychosomatiques provoquées par le stress, la peur du futur, l’humiliation du chômage ou du sous-emploi.

 

En effet, le problème de l’emploi est un problème social très sérieux qui se pose dans tous les pays dans le monde et qui devient de nos jours un « fléau mondial » (le mal du chômage et du sous-emploi), ce qui s’explique aisément par le nombre accrus de jeunes diplômés qui se retrouvent sans emploi.

 

Plusieurs milliers de jeunes se déversent chaque année dans le marché de l’emploi (plus de 65% sortent de formation scolaire) où l’offre est presque inexistante notamment dans la fonction publique.

 

Quelques faits : Les jeunes et le marché de l’emploi

Trouver un emploi constitue une préoccupation de plus en plus vive chez les jeunes et leurs parents. Dans les pays sous-développés comme ceux d'Afrique en particulier, le drame est permanent, car la fonction publique ne recrute quasiment plus, alors que les jeunes diplômés n'apprennent pas toujours à se débrouiller seuls, sans l’aide de l’Etat.

 

Aussi, la qualité de l’enseignement, les filières et les compétences requises ne permettent pas aux jeunes diplômés de répondre aux exigences du marché de l’emploi. Le manque d’expérience professionnelle et les lacunes d’adaptation sur le terrain posent d’énormes difficultés aux jeunes diplômés.

 

C’est pourquoi certaines entreprises deviennent de plus en plus exigeantes sur les conditions de recrutement. Ainsi elles exigent jusqu’à 2 à 5 ans d’expériences professionnelles : difficile de répondre à une offre d'emploi qui affiche de tels impératifs lorsqu'on est jeune diplômé.

 

Choisir entre le salariat et l'entrepreneuriat

Par ailleurs, la nature de l’enseignement dispensé dans la plupart des écoles ou établissement de formation, ne favorise pas chez les jeunes, le développement de l’initiative privée surtout dans le domaine entrepreneurial. Une fois leur formation terminée, très peu de jeunes arrivent à prendre les devants sur le marché du travail pour rechercher de l’emploi salarié ou pour se mettre à leur propre compte.

 

Et même ceux qui arrivent à prendre le risque de créer leur propre entreprise, sont très tôt confrontés aux difficultés liées à la transformation de leur idée en projet réalisable.

 

On remarque de façon nette, un réel écart pour ne pas dire un grand fossé : celui de l’inadéquation entre l’offre et la demande, et une incompatibilité notoire entre le besoin et la satisfaction de l’emploi. Les exemples et les preuves sont légions sur ces affirmations, pour exemples ; les concours de recrutement dans la fonction publique où sur 8 postes à pourvoir on recense plus de 500 candidatures ; ou même parfois, pour un seul poste, des milliers de candidatures.

 

Toutefois, il semble que la réussite soit toujours au rendez-vous après l’effort et que rien ne saurait remplacer la volonté, la persévérance, l’effort au travail, mais aussi la méthode employée pour trouver un job, même sans diplôme. Explorajob permet par exemple de transmettre votre CV aux bonnes personnes : recruteurs, services RH ou décideurs, en fonction de votre domaine d'expertise. En effet, quand on est fraîchement diplômé, on peut parfois croire que le monde du travail est un désert aride où seuls les plus résistants, compétents et robustes résistent et survivent dans la jungle de la recherche d'emploi .

 

En d’autres termes, on ne doit pas s’éloigner de la question la plus préoccupante de la jeunesse qui est : comment trouver un emploi stable après ses études ? Mais dans cet article, nous allons nous tenir à traiter seulement les questions préliminaires qui débouchent sur un emploi fiable et stable comme : comment trouver un emploi sans diplôme ? Comment chercher et trouver un stage ? Et où trouver un stage ?

 

Assurer sa compétitivité, même sans diplôme, sur le marché de l’emploi :

En attendant que les mesures de réforme du système éducatif soient mises en œuvre pour orienter efficacement les formations vers les besoins réels des entreprises, les jeunes se doivent de prendre des initiatives pour accroître leurs connaissances et leur savoir-faire professionnel. Il s’agira entre autres de :

 
  • Retenir une école qui dispense une formation complète
  • Privilégier les recherches personnelles
  • Participer aux « jobs » ou stage d'été et de vacances tout au long de la formation.
  • Privilégier l'apprentissage et les contrats de professionnalisation si vous sentez que le système scolaire n'est pas fait pour vous
 

Avec le développement des sciences et des technologies à travers le monde, plusieurs formations comme : l’informatique, le journalisme, la gestion administration d'entreprise, la communication, le commerce international, la comptabilité, l’expertise comptable, les finances, le graphisme ou encore l’hôtellerie ne cessent d'évoluer…

 

Tous les métiers liés aux nouvelles technologies n'ont pas encore le support de formation adéquat garantissant les bases pour s'engager sereinement sur le marché de l'emploi à la sortie de ses études.

 

Avant de trouver un emploi, si vous n'avez pas de diplôme, cherchez un stage !

Pour s’assurer d’avoir un stage un certain nombre de démarches sont de rigueur :

Votre Projet professionnel :

le projet professionnel décrit ce que vous voulez devenir ou accomplir durant votre carrière professionnelle.

 

Il comprend une analyse approfondie de soi qui débouche sur une connaissance et une vision personnelle de votre profil professionnel. Cette approche vous donne l’occasion d’évaluer vos forces et faiblesses, votre niveau de compétences et de décider en toute responsabilité des postes de travail que vous pouvez et pourrez occuper. Il permet également de tracer un profil de carrière.

 

Le contenu de votre CV :

connaitre parfaitement le contenu à mettre dans son curriculum vitae est une des phases les plus importantes de votre recherche d'emploi ou de stage. Une fois rédigé, pouvoir l’expliquer facilement sans bafouiller est un gage de maitrise de votre profil : formation ; expériences professionnelles ; motivations et ambitions professionnelles ; appartenances professionnelles, sociétales et associatives seront autant d'arguments qui vous démarqueront face à votre recruteur.

 

Le CV doit tenir sur une page au maximum (2 dans de très rares cas), et évitez toute forme de fantaisies. Et ce principe reste le même que vous voulez postuler pour un travail chez un notaire, chez un huissier, dans la mode, dans l'édition, en droit, en finance, ou en psychologie pour ne citer que quelques exemples.

 

ExploraJob vous donne de nombreux conseils spécifiquement sur la création ou l'amélioration de CV dans cet article.

 

3 Connaissance son secteur d'activité :

Connaître le secteur d'activité de l'entreprise qui recrute et être en mesure d’expliquer ses ambitions, sa culture et si possible ses difficultés. On peut y parvenir en partie en se rendant dans les bureaux de l’entreprise ou en faisant les recherches utiles en tous genres sur l’entreprise. Internet s'avère être le parfait allié du jeune diplômé à la recherche d'un stage ou d'un premier emploi.

 

D'ailleurs ExploraJob vous aide grandement en recherchant à votre place les recruteurs qui attendent votre profil et en envoyant votre CV directement en candidature spontanée.

 

4 La lettre de motivation ou de présentation :

Que ce soit pour une candidature spontanée en ligne ou un premier entretien, la lettre de présentation (ou de motivation) est indispensable. Elle doit être simple sans être trop longue, synthétique et doit apporter des précisions sur différents points de votre CV que vous n’avez pas forcément pu détailler auparavant.

 

Ce coup de pouce peut parfois vous aider à vous démarquer des autres candidats. Attention ! que ce soit pour le CV ou la lettre de motivation, vous devez savoir que le maître mot est "personnaliser" ! Evitez autant que possible les modèles de lettre de motivation en candidature spontanée ou en réponse à annonce emploi. Evitez aussi les moteurs de création de CV.

 

Il est très important de soigner personnellement votre CV et votre LM avec une touche personnelle et d'optimiser le temps de lecture du recruteur :

 
  • pas de redite entre votre CV et votre LM,
  • Laisser votre téléphone aussi dans la lettre de motivation et dans le mail d'accompagnement

Pour trouver un emploi sans diplôme, il faut que tout soit très simple pour le recruteur. Il ne faut pas qu'il ait à aller chercher le téléphone ou l'adresse mail dans u autre document que celui qu'il est en train de lire : i faut lui rendre la tache facile.

 

Chaque lettre doit être adaptée au secteur d'activité et au métier recherché  : pour 2 métiers différents, vous devez impérativement faire 2 lettres de motivation, même si vous postulez en candidature spontanée.

 

Il existe sans doute quelques différences spécifiques concernant les 2 métiers pour lequel vous voulez postuler. Donc un CV pour devenir comptable ou pour être aide comptable sera légèrement différent, et les différences seront encore plus importantes pour envoyer sa candidature spontanée pour un poste d'expert-comptable.

 

Idem concernant la lettre de motivation : pour trouver un emploi sans diplôme en tant qu'animateur ou pour devenir stagiaire Bafa dans l'animation pour la petite enfance par exemple , vos lettres de motivations (ou de recommandation) doivent comporter des données spécifiques à ces postes.

 

comment trouver un emploi sans diplôme

En outre, l’utilisation des réseaux sociaux peut être un atout ou une raison de rejet de votre candidature, attention donc aux utilisateurs abusifs des réseaux sociaux comme Linkedln, Viadeo et même Facebook et Twitter : les recruteurs y trouve de très nombreuses données... y compris sur votre personnalité.

 

En définitive, le marché de l’emploi peut paraitre rude voire saturé. Cependant, en suivant les conseils fournis sur explorajob et en utilisant les services de mise en relation proposés par notre équipe d'expert, vous mettrez toutes les chances de votre coté pour décrocher votre premier job, votre stage ou l'emploi de vos rêves...

 

Bien préparer sa candidature, c'est un pas de plus vers le job idéal, qu'il soit en CDD ou en CDI, qu'il s'agisse d'un stage d'été ou d'un premier emploi ! Même sans aucun diplôme, en suivant nos conseils, vous pourrez trouver un emploi facilement, et avec tous les exemples de métiers possibles sans qualification, sans diplôme du haut de cet article, nous sommes certains que pourrez trouver si vous suivez tous nos conseils pour votre LM et nos astuces pour votre CV.

Share this Post: