Emploi : ce qu'ExploraJob pense des évolutions au 1er janvier

Les évolutions liées à l'emploi du 1er Janvier... Comme tous les ans, les demandeurs d’emploi et les salariés seront impactés par de nouvelles mesures censées favoriser leur employabilité actuelle et future...

 

Alors, quelles sont ces mesures favorisant l'emploi, qui vont bouleverser le quotidien des salariés d'ici quelques heures ?

 
Tour d’horizon des principales modifications liées à l'emploi dès le 2 Janvier :

Emploi - ce qui nous semble pertinent :

Développement de l'employabilité : la Formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle entre en vigueur début janvier et pourtant elle est méconnue. Selon plusieurs enquêtes, plus de 75% des Français ne savent pas que le DIF (Droit individuel à la formation) sera remplacé par le Compte personnel de formation (CPF).

emploi

Ce n’est pourtant pas faute de demander des formations : 72% des Français aimeraient suivre une formation en 2015. Malgré le manque d’informations, le CPF devra contenter les salariés. Il permettra de financer des sessions de formation et de bénéficier de conseils de professionnels de l'orientation.. Vaste programme ! Point très important : les salariés pourront changer d'employeur sans perdre leur droits acquis pour leur formation : vous ne perdrez plus vos droits en changeant de poste ou de société.

Emploi et fausse bonne idée :

Fiche de paie

Qui a déjà compris toutes les lignes de son bulletin de salaire ? (hormis les spécialistes et les comptables ?) Pas grand monde, n'est-ce pas...

 

Les bulletins de salaires seront bientôt plus lisibles et plus simples pour les salariés, en TPE, en PME et en grandes entreprises ! Actuellement constitués de plus de 25 lignes, ils passeront à une quinzaine au 1er janvier. Malheureusement pour les patrons, la mention des charges patronales va disparaître (un employé n'aura donc plus de visibilité sur le coût réel des charges patronales pour son employeur). Par contre, les charges salariales seront davantage visibles en étant réparties selon le type de protections qu’elles servent, au lieu d'être mélangées pèle-mèle au milieu du bulletin : santé, famille, retraite… La mesure concerne 21 millions de salariés  dès le 1er janvier avant d’être étendue au reste des employés en 2016. Pour les sociétés, les nouvelles fiches de paie seront, d'après le gouvernement, moins coûteuses : environ 12 euros, contre un coût moyen entre 17,50 et 33 euros aujourd’hui.

 

Et oui ! Vous ne le saviez sans doute pas, mais générer une fiche de paie à un coût non négligeable... Raison pour laquelle il existe de nombreux éditeur de logiciel de paie en France, l'un des pays les plus compliqué en matière de paie, avec le Japon.

Emploi et Compte pénibilité

Il s'agit de la mesure phare du gouvernement, votée en 2014.

trouver un emploi 

Le travail, c'est la santé... L'adage à du plomb dans l'aile car il n'est pas tout à fait vrai... Certains salariés sont plus particulièrement exposés à des conditions de travail difficiles réduisant fortement leur espérance de vie. Le gouvernement a fixé arbitrairement 10 critères de pénibilité avec un seuil-plancher de durée et d’intensité d’exposition. Les lauréats sont :

    - le bruit,- la manutention de charges lourdes,- l'exposition à des produits chimiques,- le rythme décalé,- le travail de nuit,- le travail dans un milieu sous forte pression,- les températures extrêmes,- les postures pénibles,- l'exposition à des produits chimiques,- le travail en équipe alternante.

Pour la plupart de ces critères, le seuil est de 900 heures par an, sauf pour le bruit (600 heures) ou les vibrations (450 heures). Les salariés dépassant ces seuils annuels gagnent des points (Youpi !! ).

 

Ils peuvent aller de 4 à 8 par année en cas de poly-exposition. Le nombre maximum de points sur une carrière est fixé à 100. (et tant pis pour ceux qui n'ont pas évolué dans des activité professionnelles moins pénibles ou dangereuses)

 

Ces points pourront ensuite être transformés en droit à la formation, en travail à temps partiel ou en trimestres de retraite supplémentaires, au choix du salarié, pour l'instant.

 

Concrètement, 10 points valent un trimestre de cotisation, mais les vingt premiers points seront forcément dédiés au financement d'une formation, exception faite des personnes âgées de 52 ans ou plus en 2015.

 

Pour lancer cette réforme louable pour les salariés visés mais très contraignante (voire  clairement inapplicable dans certains cas) pour les employeurs dès le 1er janvier, quatre critères sont pris en compte dans les entreprises avant de poursuivre par la mise en place des suivants en 2016.

Tous les employés et retraités vous remercie bien

Emploi et Smic

Le gouvernement avait prévenu : en 2015, pas de « coup de pouce » au Smic.

 

Résultat : les personnes rémunérées au Smic percevront seulement 0.08 € supplémentaire sur leur fiche de paie au 1er janvier. Une très faible revalorisation expliquée par le mode de calcul du Smic qui est basé sur l’indice des prix à la consommation (hors tabac) et sur le gain de pouvoir d’achat du salaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

Cumul emploi-retraite

plein emploiJusqu'au 31 décembre, un actif peut demander le versement de sa pension d’un régime de retraite et poursuivre ou démarrer une activité relevant d’un autre régime. Avantage : le salarié acquière de nouveaux droits dans le régime pour lequel il cotise et ce quel que soit le montant de sa retraite. Mais badaboum, au 1er janvier, les règles du cumul-emploi vont être largement revues : il reste possible du cumuler un emploi et sa pension, mais attention, la poursuite de l’activité ne donne plus accès à de nouveaux droits à la retraite.

 

Bilan : les salariés cotiseront en payant des charges sociales pour la retraite, mais ne pourront plus en bénéficier.

 

Le gouvernement à réussi le "tour de passe-passe" suivant : transformer une charge sociale en taxe sans qu'aucune redistribution ne soit possible ! Il favorise l'emploi...

 

Certaines améliorations favorisant l'emploi et l'employabilité des salariés prendront effet dès le 1er Janvier et certaines réformes contre-productives aussi...

  
Share this Post: