ÊTES-VOUS EN MODE "E-RECRUTEMENT"?

Le mode "e-recrutement" : c’est quoi ?

La visibilité et l’effet viral que les réseaux sociaux provoquent en font de nos jours des outils incontournables pour embaucher des talents. Du point de vue des employeurs, les réseaux sociaux permettent un accès facile aux CV (d'où le terme e-recrutement) et apportent une finesse de qualification.

Pour les candidats, en plus de donner accès aux emplois dit « cachés »,  comme le fait Explorajob, ils permettent de s’informer sur les entreprises et d’entrer directement en contact avec les gestionnaires.

Les statistiques du e-recrutement :[sociallocker]
  • Plus de 70% des emplois à combler ne sont pas affichés sur les sites d’emploi ;
  • 49 % des entreprises utilisent les médias sociaux pour recruter ;
  • 48% des recruteurs utilisent LinkedIn comme réseau principal de référence ;
  • 86% des employeurs consultent les profils Facebook et Linkedin des candidats potentiels avant l’embauche et, dans 47% des cas, avant la première rencontre.
[/sociallocker]

e-recrutement

 Qu’est-ce que le e-Recrutement ?

Par recrutement social, on entend toute action de recrutement en ligne // e-recrutement // effectuée via les médias sociaux. Cette incontournable révolution de la chasse aux candidats regroupe: la veille de candidats potentiels, la recherche active de candidats, la consultation de profils et le premier contact avec les candidats prometteurs. À ces actions d’approche directe s’ajoute aussi la diffusion d’offres d’emploi.

Selon plusieurs études, LinkedIn est le réseau de référence le plus populaire pour les recruteurs (48 %), mais il est rarement utilisé seul  alors que 21 % des recruteurs optent pour le trio LinkedIn, Twitter et Facebook pour sonder leurs candidats.

 Qui sont les acteurs du recrutement 2.0 ?

Sans grande surprise, ce sont les entreprises dans les centres urbains qui utilisent le plus les médias sociaux pour recruter. Même si les entreprises de toutes tailles pourraient en tirer profit, on remarque que ce sont principalement les organisations de moins de 49 employés ou bien les très grandes comptant plus de 500 employés qui bénéficient le plus de ces outils.

Côté candidats, les jeunes diplômés sont couramment visés (64,4 %) et le personnel cadre est le plus activement recruté sur ces plateformes.

recrutement 2.0

Voici typiquement les critères de matching utilisés par les logiciels de e-recrutement... pour filtrer, trier, catégoriser automatiquement les candidats.

Ne soyez pas dupes : oui, il y a parfois des centaines de candidatures par annonce ! Oui, il y a des systèmes de tris automatique de candidats !

 En étant recruteur, comment tirer profit du e-recrutement ?

 
  • Développez votre image corporative

Établissez la liste des mots clés les plus pertinents à votre société, vos produits ou votre poste, et ajoutez-les à votre profil : ce sont eux qui vous permettront d’être identifiés par les talents qui vous cherchent.

Pour les candidats, l’important est de résumer avec discernement son parcours, ses points forts. De bien cibler des mots clés, de mentionner les entreprises où vous avez travaillé et d’ajouter des projets ou un portfolio, au besoin.

Autant pour les employeurs que les employés, le fait d’ajouter des recommandations des clients, superviseurs ou collègues peuvent également avoir un impact positif sur la crédibilité.

 
  • Soyez proactif sur votre profil

Il ne suffit malheureusement pas d’avoir un profil pour exister. Vous devez être actif sur les réseaux et groupes pertinents à votre secteur d’activité. Que l’on soit recruteur ou candidat, il faut mettre en valeur son savoir-faire en participant à des groupes de discussions, identifiant et partageant du contenu sur des thématiques pertinentes à son champs d’activités. Attention : ne bombardez pas vos contacts quotidiennement avec des offres d’emplois. Variez vos publications et ajustez le ton de vos textes en fonction des publics visés !

 
  •   Construisez votre réseau

Pour les entreprises, le fait de posséder un bon réseau social envoi un signal solide de crédibilité et de transparence à la communauté web. Invitez donc vos salariés, relations professionnelles et autres à joindre votre cercle 2.0. Prenez régulièrement un temps pour identifier des profils intéressants et ne vous limitez pas seulement aux candidats qui s’affichent en quête de nouveaux défis. Même si ils ne le mentionnent pas, la majorité des travailleurs restent ouverts aux opportunités d’emplois. Invitez-les de manière personnalisée à rejoindre votre réseau afin d’initié un lien de confiance pouvant déboucher sur une relation professionnelle fructueuse.

 
  • Conserver votre « e-réputation »

La « e-réputation » est créée par l’ensemble de vos contacts sur le web qui sont en fait, vos premiers ambassadeurs. Si cette réputation n’est pas contrôlée, elle peut devenir préjudiciable. Établissez donc des politiques internes claires et écrites en matière d’utilisation des réseaux sociaux pour les membres de votre équipe afin d’éviter des débordements et d’uniformiser les profils. La cohérence des messages véhiculés par les membres donne un reflet juste de l’entreprise et permet de bâtir un capital de confiance sur le web.

 

Et vous candidats, soyez conscients que les réseaux sociaux peuvent être autant nuire que favoriser vos chances d’embauche. De l’information déplacées, des photos inadéquates de même que des fautes d’orthographe sont rapidement jugés comme une preuve de faible potentiel et de manque d’aptitudes communicationnelles.

 

Au final, les réseaux sociaux ne sont plus une alternative en matière de e-recrutement mais bien une véritable passerelle vers les talents rares et spécifiques. Soyez actifs et investissez dans votre profil, c’est ainsi que vous dénicherez des perles rares !

 Sources :- Le recrutement social, Workopolis, Véronique Champagne, 2013.- Recruter et se faire recruter sur les réseaux sociaux : 20 conseils pratiques, FINYEAR Magazine, 2013.- Études / sondages réalisés par CareerBuilder, BullHorn Reach
Share this Post: