Contrôleur de gestion : la bonne planque ?

Contrôleur de gestion : c'est quoi ?

Le contrôleur de gestion est le lien entre l’opérationnel et la direction générale, il exerce un contrôle permanent sur les budgets de l’entreprise. Il réalise des budgets prévisionnels et élabore les outils nécessaires au suivi des résultats. Le contrôleur de gestion fournit à sa direction le résultat de ses analyses financières et économiques pour piloter de façon opérationnelle et stratégique l'entreprise ou la division à laquelle il est rattaché.

L'activité quotidienne du controleur de gestion lui permet d'accompagner le responsable opérationnel dans la gestion de son activité et ses prises de décision.

Astuce pour trouver un job de contrôleur de gestion

Ah oui... Selon les entreprises, les dénominations ne sont pas toujours exactement les mêmes. Voici donc le vocabulaire rencontré pour déterminer presque la même fonction avec quasiment les mêmes compétences nécessaires :

 

Astuce : c'est aussi un bon moyen de rechercher des offres d'emploi de contrôleur de gestion sénior ou débutant, en recherchant avec chacun des termes suivants...

[sociallocker] Recherchez tous ces postes :

Contrôleur budgétaire

Contrôleur financier

Contrôleur de gestion central

Responsable du contrôle de gestion

Analyste de gestion

 

Il s'agit presque exactement du même poste, mais avec un libellé différent de celui de contrôleur de gestion.

controleur de gestion, contrôleur de gestion, controleur de gestion sénior, contrôleur de gestion junior, contrôleur de gestion confirmé, contrôleur de gestion Paris, Controleur de gestion Lyon, Controleur de gestion grenoble, contrôleur de gestion bordeaux, controleur de gestion Lille, salaire controleur de gestion, controleur de gestion salaire, emploi controleur de gestion, controleur de gestion emploi[/sociallocker]

Formation contrôleur de gestion...

Fraîchement diplômé d’une école de comptabilité, votre DSCG en poche, vous ne savez pas encore si vous désirez poursuivre vos études ou encore intégrer la vie active. Sachez en tout cas que si vous optez pour la première solution, vous aurez la possibilité de vous former à un métier passionnant qu’est celui de contrôleur de gestion. Présentation d’un débouché professionnel méconnu…

Contrôleur de gestion, un métier aux services des performances de l’entreprise

Nombreux sont les jeunes cadres qui regrettent de ne pas occuper une fonction clé dans leur entreprise dès leur embauche. Aussi, si vous avez peur de faire partie de ceux-ci, orientez-vous vers un métier où vous êtes certain que votre fonction aura une importance comme la profession de contrôleur de gestion.

controleur de gestion, contrôleur de gestion, controleur de gestion sénior, contrôleur de gestion junior, contrôleur de gestion confirmé, contrôleur de gestion Paris, Controleur de gestion Lyon, Controleur de gestion grenoble, contrôleur de gestion bordeaux, controleur de gestion Lille, salaire controleur de gestion, controleur de gestion salaire, emploi controleur de gestion, controleur de gestion emploi

Le contrôleur de gestion part de la situation comptable pour expliquer le résultat. Il doit être capable de fournir à la direction les éléments justifiant les résultats de l’entreprise. Il peut expliquer des pertes par une hausse du prix des matières premières ou justifier un bénéfice en raison d’une augmentation des ventes indirectes.

 

D’une logique implacable, le contrôleur de gestion doit mettre en place des outils pour suivre la production et la rentabilité de l’entreprise. Il intervient enfin en établissant des projections sur l’activité et en fournissant des recommandations à la direction.

 

Les compétences d’un contrôleur de gestion sont précises : il doit avoir une bonne vision de l’entreprise et de son activité, parler le langage des opérationnels pour échanger avec eux sur leurs objectifs. Une très bonne connaissance des politiques comptables est aussi un vrai plus. Avant d’expliquer les chiffres, il faut les comprendre et savoir les analyser avec précision. Pour cette raison, les comptables de formation sont très appréciés. Une petite video de l'ONISEP vous explique le métier de contrôleur de gestion.

 

Quelle que soit son expérience, un contrôleur de gestion a pour principale mission d’aider les dirigeants de son entreprise à prendre les bonnes décisions. Le niveau d’expérience déterminera seulement la taille de l’unité ou du secteur dont il aura la charge de l’analyse.

controleur de gestion, contrôleur de gestion, controleur de gestion sénior, contrôleur de gestion junior, contrôleur de gestion confirmé, contrôleur de gestion Paris, Controleur de gestion Lyon, Controleur de gestion grenoble, contrôleur de gestion bordeaux, controleur de gestion Lille, salaire controleur de gestion, controleur de gestion salaire, emploi controleur de gestion, controleur de gestion emploi

Ainsi, dans une petite entreprise, le contrôleur de gestion devra souvent avoir une vision d’ensemble, une capacité à analyser l’activité de la société dans son ensemble et une véritable réactivité pour toujours réajuster les prévisions. Charge à lui ensuite de faire remonter ses informations via un rapport aux dirigeants qui s’appuieront alors sur son travail pour décider des grandes orientations stratégiques à venir. Dans une petite structure, le contrôleur de gestion est donc une pierre angulaire de l’entreprise.

 

Dans de plus grandes entreprises, le contrôleur de gestion va être davantage spécialisé et ne s’occupera plus que de contrôler une unité de production bien particulière ou bien un secteur de l’entreprise. De même, le budget se verra affecté d’un contrôleur totalement dédié à sa gestion. La logique reste toutefois la même que dans une petite structure puisqu’il s’agira d’élaborer des tableaux de bord visant à mieux piloter l’entreprise.

 

Dans des entreprises cotées en bourse, la profession demandera davantage de réactivité, l’information aux actionnaires devant être plus régulière et plus complète. Il ne s’agit effectivement plus de prévoir seulement la trésorerie puisque les indices de rentabilité deviennent capitaux.

Comment devenir contrôleur de gestion ?

Pour pouvoir exercer le métier de contrôleur de gestion, une formation universitaire est indispensable. Certains postes d’assistant contrôleur de gestion sont ouverts aux étudiants titulaires d’un simple BTS CGO, mais la voie royale pour devenir contrôleur de gestion reste le BTS Comptabilité suivie d’un DCG puis d’un DSCG au sein d’une grande école telle que l’école de comptabilité ESCG.

 

Au-delà du diplôme, plusieurs qualités sont indispensables à tout bon contrôleur de gestion. Tout d’abord, il faut être à l’aise avec les chiffres maniés tout au long de la journée. Ensuite, il faut avoir une véritable aisance relationnelle pour être capable de dialoguer avec tous les acteurs de l’entreprise et collecter toutes les informations indispensables pour l’exercice du métier. Enfin, il faut être très bien organisé afin de pouvoir être réactif et toujours prêt à effectuer un rapport dans l’urgence pour les dirigeants.

Quel est le profil recherché et comment postuler ?

Si le poste de contrôleur de gestion est théoriquement accessible avec BTS CGO et 5 années d’expérience en tant qu’assistant de gestion, les entreprises ont plus de facilité à engager un candidat titulaire d’un DSCG (Bac +5).

 

Le poste relevant d’une importance stratégique pour les entreprises, il est compréhensible que les candidats recherchés aient un profil rassurant et expérimenté. Idéalement, un cursus en alternance vous ouvrira plus facilement les portes du métier de contrôleur de gestion.

Côté secteur d’activité qui recrute, vous pourrez orienter vos recherches d’emploi aussi bien vers les mutuelles, assurances, secteur financier, mais également dans le secteur industriel et la fonction publique.

 

Pour vous démarquer, n’hésitez pas à recourir à l’envoi de candidatures spontanées. Pour trouver des contacts, vous avez plusieurs options :

  • Si vous avez eu l’occasion de suivre une formation en alternance, faites jouer le réseau que vous avez construit
  • Demandez à vos anciens professeurs si eux-mêmes n’ont pas des contacts à vous soumettre
  • Certaines écoles de comptabilité travaillent en collaboration étroite avec plusieurs entreprises
  • N’oubliez pas d’utiliser les services d’envoi de candidatures spontanées d’explorajob.

 Ou trouver un emploi contrôleur de gestion ?

Avant de trouver un emploi, vous devrez avoir une lettre de motivation controleur de gestion et un CV controleur de gestion impeccable : vous devez savoir manier les chiffres et le recruteur vous attendra sur votre rigueur... Inutile de vous préciser qu'il est tout simplement impossible d'être embauché si votre CV n'est pas clair, si votre lettre de motivation n'est pas structurée !

 

Pour trouver un poste de contrôleur de gestion, à Lyon, à Paris, à Marseille ou ailleurs, pensez bien à parfaire vos éléments de candidature : CV efficace et lettre de motivation parfaite !

 conseils personnalisés pour CV et LM

En fonction du poste, contrôleur de gestion junior, ou sénior, ou confirmé, les missions peuvent être à géométrie variables. C'est également le cas en fonction de la taille de la société qui vous embauchera : dans une grande entreprise, un contrôleur de gestion sera cantonné à certaines tâches bien précises, un contrôleur de gestion en PME prendra beaucoup plus d'initiatives et sera bien plus autonomes.

Missions d'un contrôleur de gestion sénior :

Prévisions

  • Participer à la définition des objectifs.
  • Réaliser des études économiques et financières.
  • Élaborer le plan à moyen terme.
  • Établir des prévisions de fin d'année sur la base des budgets corrigés des événements de la période en cours.
  • Construire les principaux états financiers sur 3 ou 5 ans en projetant les résultats actuels de l'entreprise, les estimations de l'année en cours et les objectifs stratégiques définis par la direction générale.

Élaboration des procédures et outils de gestion

  • Élaborer et mettre en place les outils de reporting destinés à la direction générale.
  • Définir les principales orientations des contrôles et indicateurs à mettre en place, et le cadre du reporting destiné à la direction générale.
  • Concevoir les tableaux de bord de l'activité (hebdomadaires, mensuels ou trimestriels).
  • Mettre en place et améliorer les procédures de gestion et d'optimisation des flux d'information financière : en garantir la fiabilité.
  • Veiller au respect des procédures.

Élaboration et pilotage du processus budgétaire

  • Définir les procédures de construction budgétaire et les faire appliquer par les opérationnels non financiers.
  • Collecter, analyser et synthétiser les données budgétaires venant des départements opérationnels et des centres de profit.
  • Produire les documents de synthèse budgétaire, formaliser et éditer le document complet qui servira de guide tout au long de l'année.
  • Intégrer les éléments budgétaires aux grilles de suivi des résultats mensuelles ou trimestrielles.

Analyse et reporting

  • Obtenir et collecter toute information susceptible d'agir sur le résultat de l'entreprise ; la traduire en éléments financiers.
  • Analyser mensuellement les performances de l'entreprise par l'étude des écarts des résultats par rapport aux budgets et objectifs.
  • Rédiger les synthèses de commentaires de l'activité.

Mise en place ou optimisation du système d’information

  • Participation à la mise en place de certains modules d'ERP dans la définition des flux d'information, le paramétrage de certaines applications, l'animation de réunions projets concernant les tableaux de bord et l'information financière.

Activités éventuelles

  • Le contrôleur de gestion peut être amené à s’occuper de la consolidation des données budgétaires lorsqu’il n’y a pas de service dédié à cette fonction. Le credit management peut aussi faire partie de ses attributions. Il assure le suivi du recouvrement des créances clients et le suivi du paiement des factures fournisseurs.
  • En termes de logistique, il analyse les stocks et leurs variations lors des clôtures mensuelles.
  • Il peut chercher à réduire les coûts en  renégociant les principaux contrats récurrents avec les fournisseurs en collaboration avec l'opérationnel acheteur.

 Supervision, contrôle des clôtures comptables

  • Effectuer les rapprochements entre les états de la comptabilité et les résultats provenant des reporting et tableaux de bord.
  • Contrôler les opérations d'inventaire des marchandises et produits finis.
  • Fournir à la comptabilité les éléments extracomptables à intégrer dans les résultats pour une meilleure conformité à la réalité économique de l'activité.

Amélioration des performances de l’entreprise

  • Anticiper les dérives, mener des actions correctrices.
  • Contrôler que ces actions correctrices aient bien les effets escomptés.
  • Déterminer les zones d'optimisation et aider les responsables opérationnels à réaliser des économies.

Variabilité des activités

  • Le poste varie en fonction de la taille de l'entreprise, du secteur d'activité et de son rattachement hiérarchique.
  • Plus l'entreprise est importante et la culture de contrôle de gestion forte et ancienne, plus la cellule contrôle de gestion sera dotée de moyens conséquents et plus le contrôleur de gestion pourra concentrer son activité sur l'analyse et l'optimisation des résultats.
  • Dans une entreprise moyenne, le contrôleur de gestion aura des tâches de mise en place d'outils, de procédures, de collecte et de consolidation, de contrôles comptables ; mais il sera plus proche de l'ensemble de l'activité, plus proche des décisions stratégiques et des analyses de dossiers exceptionnels.
  • Dans une entreprise de services, le contrôle de gestion sera plus centralisé et axé sur le suivi et l'anticipation budgétaire, alors que sur un site industriel, le contrôleur de gestion, rattaché au directeur usine, élaborera des analyses de prix de revient, de coûts de revient très précises.
  • Au siège d'une grande entreprise, le contrôleur de gestion effectuera des collectes d'informations financières et comptables auprès des filiales, de consolidation des tableaux de bord et se tournera vers la construction de l'information financière de synthèse destinée à la direction générale et aux actionnaires.

Si l’évolution naturelle du poste vous orientera vers le métier de directeur financier, sachez qu’il reste possible de reprendre un cursus en alternance ou VAE afin de compléter votre parcours pour devenir expert-comptable ou commissaire au compte.

Salaire contrôleur de gestion : entre 2000 à 2700 € brut mensuel en début de carrière.

Un rôle clé dans l’entreprise et de jolies possibilités d’évolution, le contrôleur de gestion dispose du métier idéal pour bien entrer dans la vie active et évoluer vers d'autres métiers encore plus lucratifs, mais encore plus chronophages

Share this Post: